Accueil

Extraits du
REPERTOIRE DE CONSTRUCTION
Pierre MORINEAU
rédigé entre 1752 et 1762 

Ce manuscrit, conservé aux archives nationales (cote MAR-G 246) a été écrit entre 1752 et 1762 par Pierre Morineau alors Directeur des Constructions à Rochefort. Ce volumineux ouvrage de plus de 400 pages est un recueil des connaissances accumulées par Pierre Morineau au cours de sa carrière et destiné à "instruire ses enfants".

Le manuscrit est composé de plusieurs parties dont les plus importantes traitent de la conception purement architecturale des vaisseaux et des frégates de la marine du roi mais aussi de bâtiments plus modestes comme les flûtes, les gabares, les chattes ou les yatchs de port. En complément, on y trouve aussi les verticaux, les proportions et autres commentaires sur des embarcations diverses : chaloupe-canonnière, traversier, chasse-marée, chaloupes et canots, prames et galiotes à bombes ainsi que les bateaux plats pour la cavalerie ou les porte-mortiers. Un chapitre traite même d'un bâtiment de commerce de 96 pieds.
A toutes ces informations sur la conception, P. Morineau a rajouté des précisions sur les proportions des pièces de construction et les ouvrages métalliques ainsi que les dimensions de la mâture et du gréement des vaisseaux.
Ce manuscrit n'a jamais été édité, et c'est bien dommage car il est le complément pratique, écrit par un homme de terrain, de l'ouvrage de Duhamel du Monceau " Elemens de l'architecture navale" contemporain et maintes fois cité comme source incontournable pour la conception des vaisseaux. Traitant en détail de la construction navale du milieu du XVIIIème siècle, il représente le lien idéal entre le "Traité de construction" de Blaise Ollivier de 1737 et les ouvrages plus "modernes" de Romme ou de Vial du Clairbois de la fin de ce même siècle.
Quelques paragraphes sont reproduits ici, ils ont été choisi pour les informations qu'ils peuvent apporter aux modélistes.
On y trouvera donc des indications relatives à :

- la proportion des pièces servant à la construction des vaisseaux,
-
les dimensions des pièces de bois de sciage, porte-haubans, passavants, échelles, cabestans, répartitions des clous des mantelets et de leurs pentures etc.
-
les proportions pour les pièces métalliques, chevilles, boucles, dimensions des clous, courbes en fer, etc.
-
proportions pour les pentures de gouvernail et le calcul du poids des ancres. 

Toutes les dimensions exprimées dans ces extraits sont mesurées en pied français valant 0,325 mètre.
L'orthographe du manuscrit a été respectée.

 


G. Delacroix 1999