Accueil

Extraits du
REPERTOIRE DE CONSTRUCTION
Pierre MORINEAU
rédigé entre 1752 et 1762 

(301) -Pagination du manuscrit original- 

DIMENSIONS DES PIECES DE BOIS DE SCIAGE

Les préceintes de la 1ere batterie auront de largeur l'épaisseur de la quille si les pièces le permettent sinon on se sert de pièces moins larges pourvu qu'elles puissent porter la moitié de l'épaisseur de la quille ou le double des bordages du fond à celle la plus voisine de la ligne de charge qui doit avoir plus d'épaisseur que celle au dessous des seuillets qui sera d'un 10ème moins épaisse que la 1ere.
La 3ème préceinte et 4ème auront toute la largeur qu'elles pourront porter à cause de leur dégraisse qui diminue considérablement au milieu la largeur des pièces qui les composent, leurs épaisseur quant à la 3ème sera des 4/5 de l'épaisseur de la 1ère préceinte, la 4ème des ¾. La 5ème préceinte et la 6ème aura de largeur les 2/3 de l'épaisseur de la quille, leur épaisseur de 5 lignes 7 points par pouces de sa largeur.
La lisse de carreau aura les 7/12 de l'épaisseur de la quille pour largeur, son épaisseur sera de 5½ lignes par pouce de leur largeur.
La lisse du grand rabatu de l'avant et de l'arrière aura 6 ½ lignes par pouce de l'épaisseur de la quille, son épaisseur sera de 5 ½ lignes par pouce de sa largeur.
La lisse de la 2ème rabatue aura de largeur 5 2/3 lignes par pouce de l'épaisseur de la quille, son épaisseur 5 ½ lignes par pouce de sa largeur.
(302)
La lisse de 3ème rabatue aura 5/12 de l'épaisseur de la quille pour sa largeur, son épaisseur sera de 5 lignes ½ par pouce de sa largeur.

Les illoires du 1er pont auront de largeur les ¾ de l'épaisseur de la quille, leur épaisseur sera de 4 lignes 2/3 par pouce de l'épaisseur de la quille ne supportant point les barrotins et n'ayant aucun débord au dessus du bordage du dit (pont), cette épaisseur est suffisante pour etre entaillées à dent quarrée dans les baux et barrotins de leur exédent d'épaisseur à celle des bordages du dit pont. On met ordinairement les illoires doubles à se joindre les unes aux autres et etre goujonnées dans leur croisure, par ce moyen on peut se servir de pièces moins larges que les proportions cy dessus sans diminuer leur épaisseur.
Les goutières du 1er pont pour etre simple devroient avoir au moins pour largeur l'épaisseur de la quille, ces pièces ne se trouvant pas commodement on y supplé en ne leur donnant pour largeur que les 2/3 de l'épaisseur de la quille en y ajoutant un second rang. Leur épaisseur sera toujours de la moitié de l'épaisseur de la quille devant s'entailler de 3 pouces dans les baux du premier pont, le premier rang à dent couverte et le second à queue d'ironde.
Pour soustraire les 3ème allonges de porques et les goutières du 1er pont on a mis aux vaisseaux Le Glorieux et Le Raisonnable deux courbes de fer à chaque tête de bau dont les deux extérieures des baux sont verticalles et les intérieures orisontalles faittes en garde cendre avec arcboutant soudé sur la branche joignant le bau et sur celle qui joint le bord. Les branches joignant le bau de la courbe verticalle et de l'orisontalle sont goujonnées avec le bau par les mêmes goujons qui retiene ces deux branches aux mêmes baux, la branche de la courbe joignant le bord orisontallement est liée par des chevilles passant du dehors au dedans rivées ou goupillées en quantité suffusante à l'espace qu'il y a entre deux bau où est placée cette courbe orisontalle. Pour remplacer les 3ème allonges de porque communément apellées aiguillettes on met sur les baux du pont entre chaque sabord une courbe verticalle figurée par le costé du bord et le pont prenant la bauquière du second pont et s'enpâtant avec le dit pont de 4 à 5 pieds de longueur.
(303)
Les bordages du 1er pont, les vaigres orizontalles du petit fond, les vaigres obliques et les bordages du fond auront la largeur qu'ils pourront porter, leur épaisseur sera de 3 ¼ lignes par pouces de l'épaisseur de la quille.
Les illoires du 2ème pont auront de largeur 1/12 moins que celles de 1er pont, leur épaisseur sera du tiers de celle de la quille ne supportant pas les barrotins, celles qui sont aux cotés des panneaux et des caillebotis auront plus d'épaisseur que les 1ères à cause de leur débord. Elle sera de 5 ½ lignes par pouce de l'épaisseur de la quille. Elles seront doublées comme au 1er pont.
Les gouttières de second pont seront aussy doubles, leur largeur sera de 10 à 11 pouces en place et leur épaisseur de 5 ½ lignes par pouce de celle de la quille pour etre entaillées dans les baux du second pont comme celles du 1er pont et être chevillées à bord par dessous le bordage du second pont dont l'épaisseur sera de 2 lignes ¾ par pouce de l'épaisseur de la quille.
Les gouttières, illoires et bordages du 3ème pont diminuront d'un 12ème de l'épaisseur des pièces du 2ème pont.
Les bauquières du 1er pont auront de largeur l'épaisseur de la quille, leur épaisseur sera de 7/12 de la ditte épaisseur. La vaigre joignant celle cy aura le plus de largeur qu'il sera possible, son épaisseur sera de 7 ½ lignes par pouce de l'épaisseur de la quille pour avoir un débord à supporter les courbes et les galloches.
La 3ème vaigre aura la largeur possible, son épaisseur sera de la moitié de celle de la quille, cette 3ème vaigre sera séparée de la 2ème de 5/12 de l'épaisseur de la quille affin de donner du jour aux membres.
La 4ème vaigre joindra la 3ème aux vaisseaux du 3ème et 4ème rang, elle servira de clef au têtes des vaigres obliques, son épaisseur au lit de bas sera de 11/12 de l'épaisseur de la 3ème vaigre. Aux vaisseaux du 1er, 2ème et 3ème rang de 64 canons, on mettra 6 rangs de vaigres orisontalles séparées de deux en 2 rangs de 6 à 8 pouces de jour pour airer les membres et racourcir les vaigres obliques qui n'auront pour largeur que 9 à 10 pouces au plus à cause de leur dévirage sur les membres, elles auront 6 pouces de jour entre chaque vaigre.
La bauquière du 2ème pont aura 11/12 de l'épaisseur de la quille pour largeur, son épaisseur sera de 5/12 de la ditte épaisseur. On observera de faire un chamfrain au lit de haut de cette
(304) bauquière de toute la hauteur de (l'entail ?)des baux dans la ditte bauquière pour luy donner l'entrée (à l'emboiter jusqu'aux encastrements ?) pratiqués dans les baux. Aux 7/12 de sa largeur (à partir ?) de son lit de haut commencera un 2ème chamfrain qui diminura le lit de bas de la ditte bauquière d'un quart de son épaisseur, le quarré formé entre ces deux chamfrain sera la place des pattes d'oye pour le 2ème pont.
Les vaigres qui joignent les fourrures de gouttières et qui doivent affleurer le lit de haut des bas seuillets de la 1ère batterie auront d'épaisseur le tiers de celle de la quille.
Les vaigres entre les sabords de la première batterie auront d'épaisseur 3 lignes 1/3 par pouces de l'épaisseur de la quille.
Au milieu de chaque sabord de la 1ere batterie on laissera à la bauquière du second pont un quarré d'un pied de longueur pour appuyer la volée du canon.
La bauquière du 2ème
(3ème ?) pont aura de largeur 11/12 de celle du 2ème pont, son épaisseur sera aussy des 11/12 de celle du 2ème pont.
La bauquière des gaillards aura de largeur les 10/12 de celle du 2ème pont, son épaisseur sera des ¾ de celle du 2ème pont. Lorsque les barrots des gaillards n'auront point de courbes, cette bauquière aura 5/12 de l'épaisseur de la quille pour son épaisseur.
Les bordages du second pont auront les 5/6 de celle des bordages du 1er pont, ceux du 3ème pont leur épaisseur sera des 5/6 de celle des bordages du 2ème pont, les bordages des gaillards auronr d'épaisseur les 5/6 de celle des bordages du 2ème
(3ème ?) pont.
Les vaigres entre les sabords de la 2ème et 3ème batteries auront d'épaisseur celle des bordages de leurs ponts.
Les gouttières et illoires du 3ème pont et des gaillards diminuront d'épaisseur en raison convenable à ces deux parties.
Les bordages des entre-deux des préceintes de la 1ere batterie seront de même épaisseur que les préceintes, ceux en dessous de la première préceinte jusqu'à 10 ou 12 virures au dessous diminuront des uns des autres de 4 lignes par virures jusqu'à rencontrer l'épaisseur des bordages du fond dont l'épaisseur est réglée à 3 ¼ pouces
(lignes!) par pouce de l'épaisseur de la quille.
Les bordages joignant le dessus de préceinte rasant les bas seuillets des sabords de la 1ere batterie auront à leur lit de bas les 2/3 de l'épaisseur de leur préceinte.
Ceux des entredeux des préceintes de la 2ème batterie et les bordages au dessous de la 3ème préceinte auront d'épaisseur les 2/3 de celle de cette 3ème préceinte.
(305)
Les bordages au dessous de la 5ème préceinte, de la lisse du carreau et des lisses des rabattues diminuront de 4 ½ lignes par pouce de l'épaisseur de ces pièces.
La partie de l'avant depuis l'étrave jusqu'au 2ème sabord de l'avant de la 1ere batterie sera bordée de même épaisseur que les préceintes et lisses de carreaux.
Les bas seuillets de la 1ere batterie leur largeur recouvrira le membre, le boisage du dehors et la vaigre dedans, leur épaisseur sera du tiers de celle de la quille.
Les hauts seuillets qui portent les gonds de mantelets des sabords auront d'épaisseur la moitié de celle de la quille.
Les mantelets de sabords auront leur bordage extérieur réglé à 2 ¾ (pouces) d'épaisseur et la doublure en dedans à 18 lignes.

Pour avoir le nombres de cloux qu'il faut sur la doublure de chaque mantelet, il faut prendre la quart de sa largeur réduit en pouces que l'on multiplira par lui même. En doublant le produit de cette multiplication on aura le nombre de cloux qui seront divisé sur chaque face du quarré du mantelet par autant de parties que le quart de la largeur du dit mantelet contiendra de pouces. Exemple : un mantelet ayant 36 pouces de largeur dans son quarré, le quart sera 9 pouces qui multiplié l'un par l'autre sera 81 dont le double sera 162 pour le nombre de clouds qu'il faudra à ce mantelet, et la racine 9 est le nombre de parties dont chaque face du quarré du dit mantelet sera divisée pour placer les clouds en damier. 
 


PORTAUBANS DES MÂTS

Les grands portaubans auront de longueur les ¾ de la largeur du vaisseau. Leur largeur sera de 13 lignes par pied de leur longueur, leur épaisseur à bord sera d'un 6ème de leur longueur réduite en pouces et par dehors d'un 7ème. Ils sont placés aux vaisseaux de 50 canons et au dessus, audessus de la 2ème batterie sur la 5ème préceinte parallellement à la ditte batterie. Ils doivent dévirer à bord entre le quarré du bord et la ligne orisontale ou de niveau.
Les portaubans de misaine ont de longueur les 5/6 de la longueur des grands portaubans, leur largeur sera de 13 lignes par pieds de leur longueur, leur épaisseur à bord d'un 6ème de leur longueur réduite en pouces et en dehors d'un 7ème.
Les portaubans d'artimon auront de longueur 7/12 de celle des grands portaubans
(306) leur largeur sera de 10/12 de leur longueur réduite en pouce, leur épaisseur sera de la 5ème partie de leur largeur. Ces portaubans sont placés au dessous des fenetres des chambres sur la lisse de la grande rabatue. S'il n'y a point d'inconvenients, on les placera par dessus.

Les grands plabords auront d'épaisseur le quart de leur largeur, les autres plabords auront d'épaisseur la 6ème partie de leur largeur et les accotars la 5ème partie.
Les bordages de la voute et du fronteau de coltis auront d'épaisseur la 6ème de celle de la quille. La voute sera bordée en chène et le coltis en sap.
Les barrots de la dunette auront d'épaisseur la 6ème partie de leur longueur réduite en pouce, leur largeur sera du double de leur épaisseur.
Les barrotins des caillebotis du 2ème pont auront de rondeur 3 lignes par pied de leur longueur, ceux des gaillards 4 lignes par pied aussy de leur longueur. 


PASSAVANT D'UN GAILLARD A L'AUTRE

Aux frégates qui ne pourront pas avoir leur passavant à caillebotis à cause de la trop grande bricole et que leur vibord seroit trop bas, le dit passavant sera au ras du vibord fait d'une largeur de planche ou de deux au plus. Aux vaisseaux du 4ème rang le passavant sera à long des deux gaillards ou à 5 pieds au dessus de leur 2ème pont, leur largeur sera de 2 ½ pieds franc du plabord. Les courbes des passavants auront sur le droit 6 petits pouces.
Les passavants à caillebotis auront d'ouverture entre les 2 illoires 4 pouces ½ par pied de longueur du maitre bau. La distribution des caillebotis sera de 4 pieds entre chaque traversin qui supportent les bordages et les caillebotis leur largeur comprise qui sera de 8 pouces et leur épaisseur de 4 pouces au dessous des bordages, chaque caillebotis aura 3 pieds de jour de tribord à babord qui joint de 15 lignes à chaque bout sera de 3 pieds 2 ½ à 3 pouces pour longueur de chaque barotin.
L'illoire intérieure de babord et de tribord qui forme l'ouverture à mettre la chaloupe sur le pont et les mâts de hune aura 8 pouces d'épaisseur de tribord à babord er 11 pouces d'épaisseur, on pourrat le mettre à 7 pouces d'un sens et 10 sur l'autre si l'on trouve de bons matereaux pour faire ces deux illoires dans leur longueur.

Les lisses de gardecorps auront de hauteur au dessus des gaillards et passavants 40 à 42 pouces au plus. Leur largeur en dessous qui sera de 42 lignes sur 2 po d'épaisseur.

(307) Le couronnement aura de rondeur la 12ème partie de sa longueur.
Le tandelet de poupe doit etre à 6 pieds ½ du plancher de la galerie.

L'échelle en avant du mast d'artimon aura 5 pieds d'ouverture de tribord à babord tant au second pont qu'au gaillard, l'ouverture de celle du gaillard sera de 9 pouces plus sur babord que sur tribord. Si on vouloit faire une echelle double sur l'avant de mast d'artimon, la distance des baux de son passage seroit au moins de 4 pieds 2/3 et l'ouverture de tribord à babord de 9 pieds.
Les échelles en avant et en arrière du grand mast auront d'ouverture de tribord à babord 6 pieds ½, celle de l'avant à l'arrière peut etre à 26 pouces.
L'échelle hors le bord mise au bout de la grande rabatue entre deux sabord de la première et seconde batterie aura de largeur au dehors de ses montants 21 à 22 pouces. Les montants auront 3 à 3 ½ pouces d'épaisseur sur le droit, les marches auront 2 pouces d'épaisseur et 10 pouces de hauteur les unes aux autres leur épaisseur comprise, on pourroit les mettre à 9 pouces. Il faut observer que cette échelle ne se trouve pas vis à vis un dalot et que les dalots du 2ème pont ne soit pas vis à vis les sabords du premier pont ni sous ceux du 2ème pont. Ils doivent affranchir l'un et l'autre parce qu'ils donneraient de l'eau aux 1er et que les canons des derniers empecheroient de dégager l'ordure du dit dalot que l'on dévoye autant qu'il est possible pour eviter ces inconvenients.
Les bas seuillets des fenetres de poupe et de chambre doivent etre à 34 ou 36 pouces au dessus du bordage du pont, les hauts seuillets des fenetres des chambres auront leur lit de dessous à 6 pouces plus bas que les barots à bord, ces derniers seront à niveau et on donnera aux 1ers ¾ de pouce de pante par dehors.
L'ouverture du passage des aiguilles de carenne au grand mast des vaisseau sur le gaillard arrière sera du 12ème de la largeur du vaisseau au maitre bau affranchi du bord et de l'entremise de ce passage tribord et babord. L'ouverture pour le passage des aiguilles de carenne pour le mast de misaine sur le gaillard avant sera de la 16ème partie de la largeur au maitre bau affranchi de la goutière et de l'entremise de ce passage qui soutient son panneau.
(308)
Les bitons d'écoute de misaine auront de distance franche entre eux 10 lignes 1/3 par pied de la largeur au maitre bau. La largeur des bitons sur leur gabariage sera du quart de la largeur réduite en pouce, leur épaisseur sur le droit sera de 2 lignes ¾ par pied de la ditte largeur ou des 9/10 de leur largeur. 


G. Delacroix 1999