Accueil

Extraits du
REPERTOIRE DE CONSTRUCTION
Pierre MORINEAU
rédigé entre 1752 et 1762 

(290) -Pagination du manuscrit original-

DE LA PROPORTION DES PIECES SERVANT A LA CONSTRUCTION DES VAISSEAUX.

La quille aura une ligne 1/3 par pied de la longueur totalle pour sa hauteur au dessus des tins. Son épaisseur de babord à tribord sera de 10 lignes ½ par pouces de sa hauteur. Si la quille ne pourroit fournir la hauteur susditte, il faudra faire en sorte que sa hauteur peut etre suffisante à venir jusqu'au milieu de la rabelure alors on met un bordage de 4 à 5 pouces au dessus de la quille qui remplace le deffaut de hauteur à la quille dans lequel on fait le bord supérieur de la rabelure de la ditte quille. Celuy inférieur se pratique à moitié dans le bord supérieur de la ditte quille à qui il faut conserver un débord hors du ribord de 3 fois son épaisseur autant qu'il est possible. Le bordage que l'on met par dessus la quille servant à faire la hauteur de la rabelure que la quille n'a pu fournir. L'épaisseur excédente à ce bordage sert à y entailler les varangues d'un tiers de son épaisseur.
Le ringeau aura la hauteur et épaisseur de la quille, son collet aura un quart en sus de la hauteur ou épaisseur de la quille selon que le bois et son fil pourra le permettre.
L'étrave aura sur le droit la même épaisseur que la quille, sa largeur sera de 4 lignes par pouces en sus de son épaisseur haut et bas.
Les équarts de la quille auront de longueur 4 fois 2/3 la hauteur de la quille, ceux de l'étrave et du ringeau leur longueur sera de 4 fois l'épaisseur de la quille.
L'étambot sera de même épaisseur que la quille sur tribord et babord. Sa largeur devant arrière à son pied sera de 5 lignes par pouces de son épaisseur et à sa tête les ¾ de la largeur du pied ou au moins la hauteur de la quille.
A l'avant et à l'arrière on place au dessus de la quille une pièce apellée massif qui est de même épaisseur que la quille sur son droit, celle
(291) de l'avant prend une partie de l'étrave en venant en arrière, croise l'équart du ringeau, elle est butée à son bout de l'arrière par une coupe qui se trouve placée à la 5ème partie de la longueur totalle. Vis à vis le collet du ringeau elle aura le plus d'épaisseur qu'il sera possible et à son bout de derrière sa hauteur ne sera que la moitié de son épaisseur de babord à tribord.
La contre étrave se met par dessus, cette pièce croisant l'équart de l'étrave avec le ringeau le plus qu'il sera possible. Son épaisseur sur le droit sera de 2 à 3 pouces plus forte que celle de la quille et sur sa courbure toute la largeur qu'elle pourra devant affleurer sur son bout de derrière l'encolure de la coupe avant placée à un dixième de la longueur totalle et à son bout de l'avant profiler avec la contre étrave intérieure dont l'épaisseur est la moitié de la largeur de l'étrave.
La pièce pour le massif arrière aura de longueur la 7ème partie de la longueur totalle, son épaisseur sur le droit sera celle de la quille, sa hauteur au bout joignant l'étambot sera de 2 fois 1/3 la hauteur de la quille en venant en adoucissant à son bout de l'avant où elle n'aura de hauteur que la moitié de celle de la quille.
Par dessus cette pièce sera placée la courbe d'étambot dont l'épaisseur sera égalle à celle de la quille à moins qu'elle ne puisse en porter davantage pour configurer avec les membres extérieurement, son encolure doit être de la largeur du pied de l'étambot à moins qu'elle ne se trouve tranchée dans son fil pour lors on luy laisseroit ce qu'elle pourra porter.
La lisse d'hourdy aura sur son sens orisontal l'épaisseur de la quille et sur son sens vertical un 12ème de plus, sa rondeur orisontalle sera du tiers de sa longueur réduit en pouces, sa rondeur verticalle sera égalle à celle du 1er pont ou 2 ¾ lignes par pied de sa longueur.
La barre d'arcasse aura de hauteur les 2/3 de l'épaisseur de la quille
(292) et de l'avant à l'arrière un 12ème moins que l'épaisseur de la quille, sa rondeur de l'avant à l'arrière ou sur son sens orisontal sera du 5ème de sa longueur réduite en pouces, son sens vertical sera à ligne droite pour donner plus de hauteur au sabord de retraitte, et sur son lit de dessous on luy laissera un renfort d'un 5ème de son épaisseur au milieu de la longueur qu'il y aura entre le sabord de retraitte de tribord et celuy de babord. On laissera un renfort en dedans de la lisse d'hourdy et de la barre d'arcasse de même longueur et de même épaisseur.
La barre du pont aura d'épaisseur sur le droit à ses bouts extérieurs les ¾ de l'épaisseur de la quille, son épaisseur au milieu sera augmentée de la rondeur qu'elle aura sur sa longueur pour etre en raison de celle des baux du premier (pont), sa largeur de l'avant à l'arrière sera au moins de la hauteur de la quille si son gabariage et sa dégraisse peut le permettre. Les autres barres en dessous seront travaillées sur le droit à avoir pour épaisseur les ¾ de celle de la quille, leur largeur sur le gabariage sera de toute celle que pourra permettre les pièces et leur dégraisse.
Les baux de premier pont auront d'épaisseur le tiers de leur longueur réduit en pouces, leur largeur d'un 12ème (en plus) de leur épaisseur si les pièces le permettent, leur rondeur sera d'un 5ème de leur longueur reduit en pouces.

La maitresse varangue aura d'encolure au milieu une fois 1/3 l'épaisseur de la quille. La varangue acculée qui sera à un 10ème de la longueur totalle en avant de l'étambot aura pour son encolure 4 épaisseurs de la quille, celle de l'avant qui sera aussi à 1/10 de la longueur en arrière de la perpendiculaire de l'étrave aura pour son encolure 2 fois ½ l'épaisseur de la quille. Les autres varangues intermédiaires auront d'encolure en progression de celle du milieu à celle de l'avant et de même à celle de l'arrière.
Les varangues de fonds, aculées, fourcats, genoux de fond et allonges
(293) auront sur le droit 8 ½ lignes par pouce de l'épaisseur de la quille.
Les allonges de revers diminuront à leur tête d'un 5ème de leur largeur au pied. Les varangues et genoux auront d'épaisseur sur leur gabariage à la 1ère lisse un 10ème de plus que leur épaisseur sur le droit en diminuant à l'arrière près de l'étambot de toutte cette augmentation.
Les genoux et les 1ère allonges auront à la seconde lisse 4 points par pouce de moins qu'à la première. Les premières et 2ème allonges auront à la 3ème lisse 8 points par pouces de moins qu'à la 1ère lisse. Les allonges à la hauteur du 1er pont auront une ligne par pouce de moins qu'à la 1ère lisse. Les 3èmes allonges ou 4ème et les allonges de revers auront à la 5ème lisse ou vis à vis le second pont 3 lignes par pouces de moins qu'à la 1ère. A la lisse du platbord les allonges de revers diminuront de 5 ¼ lignes par pouces de l'épaisseur à la 1ère lisse.
Le bout d'en haut de l'allonge de cornière aura d'épaisseur la moitié de celle que les membres auront sur leur gabariage à la 1ère lisse.

La carlingue aura de largeur 5 lignes par pouce de plus que l'épaisseur de la quille, son épaisseur sera de 7 lignes par pouces de sa largeur.
Les allonges d'écubiers vis à vis le premier pont auront d'épaisseur les ¾ de celle de la quille.
Les porques de fond auront de hauteur au dessus de la carlingue 2/3 de la largeur de la carlingue, leur largeur sur le droit ainsi que les genoux de porques sera de 10 ½ lignes par pouce de l'épaisseur de la quille. Les 1ère et 2ème allonges de porques auront 10 lignes par pouce de l'épaisseur de la quille, les 3èmes allonges auront les ¾ de l'épaisseur de la quille.
Les porques et les genoux auront la même épaisseur vis à vis de la 1ère lisse que leur largeur sur le droit. Les 1ère et 2ème allonges de porque auront d'épaisseur vis à vis la 2ème lisse un 6ème de moins que l'épaisseur de la quille. Les 2ème et 3ème allonges de porque vis à vis la 3ème lisse auront les ¾ de l'épaisseur de la quille, au 1er pont 8 ½ lignes par pouce
(294) de l'épaisseur de la quille, le bout de haut des 3ème allonges de porque vis à vis la bauquière du 2ème pont aura d'épaisseur 7 ¾ lignes par pouce de l'épaisseur de la quille.
La guirlande du 1er pont aura sur son droit l'épaisseur de la quille ou 11/12 de son épaisseur, sa largeur au collet sera d'un tiers de plus que son épaisseur, et aux extrémités les ¾ de son épaisseur.
Les guirlandes au dessous du 1er pont et les courbes d'écusson auront pour épaisseur 10 ½ lignes par pouce de celle de la quille, leur largeur au collet sera d'un tiers en sus de leur épaisseur et même plus à celles qui seront moins ouvertes ou qui auront leur fil tranché.
Les guirlandes d'écubier et celles du second pont auront 1/12 moins d'épaisseur que celle du 1er pont. La largeur de ces pièces dans leurs bouts sera des ¾ de leur épaisseur.
Les courbes de la lisse d'hourdy auront sur le droit un 6ème de moins que la largeur de la lisse d'hourdy. Elles auront de largeur au collet un tiers de plus que leur épaisseur et au bout les ¾ de leur épaisseur.
Les faux baux auront en quarré les ¾ de l'épaisseur de la quille. Leurs équart seront du tiers de la longueur des baux entiers tant au 1er pont, 2ème et 3ème qu'aux gaillards, ces équarts déborderont l'épaisseur des baux d'un 8ème de l'épaisseur des dits baux. Chaque équart de bau et de faux bau aura pour nombre de goujons les deux tiers de la longueur du dit équart. Les courbes de bois des faux baux auront sur le droit un 8ème de moins que l'épaisseur des dits faux baux.
Les baux du premier pont auront d'épaisseur celle de la quille on diminura ceux de l'avant et de l'arrière en raison de leur longueur tant au 1er, 2ème et 3ème pont qu'aux gaillards.
Les galloches des courbes de fer du 1er pont auront d'épaisseur sur le droit les 3/5 de l'épaisseur de leur bau et sur leur tour vis à vis la bauquière elles auront le 1/3 de l'épaisseur des baux en diminuant d'un quart à leur pied.
(295)
Les arcboutans du 1er pont auront de grosseur en quarré 3 ½ lignes par pouces de l'épaisseur de leur bau. Les barrotins du premier pont auront pour largeur ordinaire les 2/3 de l'épaisseur des baux. On en peut faire de plus larges ou de plus étroits selon la distance des baux, leur épaisseur sera de 2 2/3 lignes par pouce de l'épaisseur des baux.
Les entremises du passage du grand mât et de misaine auront pour largeur la moitié de celle des baux et leur épaisseur des ¾ de leur largeur.

Les bittes auront de tribord à babord la même épaisseur que la quille, sur l'avant et l'arrière elles auront un 12ème de plus. Au bout de bas elles auront 8 2/3 lignes par pouce de leur épaisseur à la tête. Aux vaisseaux qui ont un faux pont, elles ne descendent point jusqu'aux vaigres, on les arrestent sur un faux bau mis auprès de leur pied dans lequel elles s'endentent. Le traversin de bitte aura devant derrière l'épaisseur de la quille, son épaisseur sera d'un 12ème de moins. La distance entre les bittes sera d'un pouce par pied de largeur (du vaisseau), leur épaisseur sera au dehors de cette distance. Le traversin de bitte aura son lit de dessous au dessus du bordage du pont de la moitié de la largeur du vaisseau reduite en pouce, son épaisseur au dessus de cette hauteur. Les taquets de bitte auront de largeur à leur collet 1/3 de plus que l'épaisseur de la quille, leur largeur sur le droit sera d'un 12ème de moins que l'épaisseur des bittes.
La carlingue d'artimon aura d'épaisseur 1 fois 1/3 celle de la quille, sa largeur de tribord à babord sera de 18 lignes par pouces de l'épaisseur de la (quille), elle s'entaillera dans le bau du tiers de son épaisseur.
Celle du grand cabestan aura de hauteur 1 fois ¾ l'épaisseur de la quille et sera entaillée dans les baux à double dent jusqu'à rencontrer l'illoire renversée, elle débordera le bordage du pont d'un pouce 1/2, sa largeur sera égalle à son épaisseur.

Les illoires renversées sous les baux du premier pont se mettent dans (296) l'espace du panneau des vivres à celuy des poudres, dans celle du grand panneau à celuy des cables et depuis l'avant du panneau des cables jusqu'au bau qui suporte les bittes, ces illoires ont 9 lignes par pouces de l'épaisseur de la quille sur leur largeur et épaisseur.
Les étances du fond de calle auront les 2/3 de l'épaisseur de la quille pour leur largeur de l'avant à l'arrière, leur épaisseur de tribord à (ba)bord sera des 2/3 de leur largeur, celles pour les échelles auront de largeur les ¾ de l'épaisseur de la quille et leur épaisseur sera des ¾ de leur largeur. Les montants d'archipompe auront au quarré 5 ½ lignes par pouces de l'épaisseur de la quille. Les flasques ou étambrays du pied des mâts auront d'épaisseur la moitié de l'épaisseur de la quille, leur largeur sera de toutte la largeur que les pièces pouront permettre.
Les barots des soutes au pain auront sur le droit les ¾ de la largeur des baux de 1er pont, leur épaisseur sera des 2/3 de leur largeur, elle sera diminuée à ceux qui seront les plus courts en raison de leur longueur.
Les fourrures de goutières du 1er pont auront de hauteur les ¾ de l'épaisseur de la quille et leur largeur égalle à leur épaisseur, elles seront entaillées dans les baux du 1er pont du quart de l'épaisseur des baux.
Les barots du second pont auront de largeur 10 ½ lignes par pouces de l'épaisseur de la quille, leur épaisseur sera des 8/9 de leur largeur. Ceux du 3ème pont auront de largeur les 7/8 de celle des barots du second pont. Leur épaisseur sera aussi des 7/8 de celle des dits barots.
Les fourrures de goutières seront pour le 2ème et 3ème pont proportionnées dans leur largeur et épaisseur sur leurs baux comme celles du 1er pont le sont sur les baux du 1er pont. Les barotins et arcboutans de ces deux ponts seront aussi de largeur et d'épaisseur proportionnées aux baux où ils sont placés.
Les barots des gaillards auront de largeur les 2/3 de celle des baux du 1er pont, leur épaisseur sera aussi des 2/3 de celle des dits baux.
Les courbes de bois des gaillards auront un 12ème moins d'épaisseur sur le droit que leur (297) barots et sur leur gabariage aux bout des branches la même épaisseur que celle qu'elles auront sur leur droit. Si les courbes se font en fer leur largeur sera du quart de l'épaisseur de la quille, leur épaisseur au bout de leurs branches sera du quart de leur largeur venant en augmentant à leur collet où elles auront d'épaisseur les 2/3 de leur largeur. Elles n'auront point d'arcboutan et seront placées sous les barots des dits gaillards.
L'épaisseur des arcboutans et barotins des gaillards sera proportionnée sur leurs barots comme ceux du 1er pont le sont sur leurs baux.
Les barots de dunette auront d'épaisseur les ¾ de celles des barots des gaillards. Ils diminuront d'épaisseur jusqu'à celui entaillé dans les montants de poupe qui n'aura que les ¾ de celle du barrot qui sera à l'entrée de la dunette.
Les baux du 1er , 2ème et 3ème pont diminuront d'épaisseur à l'avant et à l'arrière en raison de leurs longueur ainsi que ceux du gaillard d'arrière.

Les montants de voute auront de largeur sur le droit la moitié de celle de la lisse d'hourdy. Ceux qui feront les faces des sabords de retraitte auront un 7ème de plus sur leur droit. Ils augmenteront sur leur gabariage d'un 6ème de leur épaisseur. Les montants de poupe auront de largeur au pied la moitié de celle de la lisse d'hourdy et à leur tête les ¾ de leur largeur au pied. Ils augmenteront sur leur gabariage d'un 6ème de leur largeur.

Le sep de grande drisse et celui de misaine auront de largeur de tribord à babord vis à vis leur rouets 1 fois ½ l'épaisseur de la quille, leur épaisseur devant derrière sera égale à celle de la quille. Ils seront diminué à leur pied des ¾ de leur épaisseur. Celuy de misaine sera écarté du vray milieu des 2/5 du diametre du mât de misaine affin que la drisse ne frotte pas au grand étay.
Les bittons d'écoute du grand hunier auront de largeur les ¾ de l'épaisseur de la quille, leur épaisseur les 2/3. Ils auront un 6ème de leur largeur pour dévirage. La distance entre ces deux bittons sera de 4 fois leur largeur. Le traversin de ces bittons aura de largeur et d'épaisseur un 12ème de moins que celle des grands bittons. Le lit de dessous de ce traversin sera au dessus du bordage du pont de l'épaisseur
(298) de la quille, l'épaisseur du traversin par dessus.il seplace sur l'arrière des grands bittons pour ne pas nuire au passage du 1er au second pont.

Les montants du coltis auront sur le droit la demye épaisseur de la quille et sur leur gabariage 5 lignes par pouce de l'épaisseur de la quille.
Le barrot du coltis aura la même largeur et épaisseur que les baux du 2ème pont. On luy laissera un renfort sur sa face supérieur d'un quart de son épaisseur, la longueur sera du quart de celle du barrot. Ce renfort sera au milieu.

Les bossoirs auront d'épaisseur celle de la quille, leur largeur d'un 12ème en plus que leur épaisseur. Ils seront entaillés dans les barrots des gaillards d'un 7ème de leur épaisseur, leur saillie ou sortie hors le bord sera d'un 7ème de la largeur (du vaisseau) au dehors des membres. Leur angle de direction avec le milieu du vaisseau sera de 30 degrés pour leur ouverture contrebord. Le milieu de chaque bossoir doit correspondre à la fusée du petit cabestan sur le costé opposé aux dits bossoirs.
Le barotin des portes vergues joignant la courbe capucine aura de largeur les 7/12 de l'épaisseur de la quille et pour son épaisseur la moitié de celle de la quille.
Les courbatons des fronteaux auront de largeur et d'épaisseur la moitié de celle des barots des gaillards. Ceux de la gatte auront la moitié de la quille.

Le grand cabestan aura de diametre à sa fusée de bas un pouce par pied de la largeur du vaisseau au dehors des membres à la maitresse coupe. Dans sa fusée de haut il diminura d'un 20ème pour que les trois liens de la tête de la fusée de bas puisse passer après avoir reglé leur entrée sur la ditte tête où ils doivent se placer à force de chasse les uns après les autres. On donnera aussy de l'entrée aux liens de la tête de la fusée de haut en raison de celle de bas. La mêche du cabestan aura au moins la moitié du diamêtre de la fusée de bas. Les mortaise pour les barres du cabestan auront leur lit de bas à 3 1/6 pied de la coupe roulante sur le pont de chaque fusée, leur hauteur au dessus. On distribura les taquets du cabestan sur la mêche en 10 parties pour avoir 10 barres autant que la grosseur des cabestans le permettra.
(299)
Le petit cabestan aura de grosseur à sa fusée les 2/3 du diametre de celle du grand cabestan. Sa mêche sera en raison ou de la moitié de son diamètre à moins qu'il se trouve une mêche plus forte à pouvoir pratiquer un renfort au dessous du gaillard pour garnir dans son pied quelque manoeuvre.
Les barres de cabestan auront de longueur 3 fois le diametre de leur cabestan, leur épaisseur dans la mortaise sera la moitié de leur longueur reduite en pouces. A leur bout extérieur elles auront les ¾ de leur gros bout.
Les fusées des cabestans sont faites en gobelets renversés.
Les jas d'ancres auront de longueur celle de la verge de leur ancre à prendre du dehors de son encolure jusqu'au milieu de son anneau. Leur grosseur au milieu sera d'un pouce par pied de leur longueur. Ils auront à leur bouts les 2/3 de leur grosseur au milieu. Pour la figure sur leur face intérieur on leur donne pour rondeur la moitié de leur longueur reduite en pouces et sur l'extérieur du costé de l'anneau de l'ancre elle est creuse d'un 6ème de sa longueur reduite en pouces.

Les courbes de jottereaux auront d'épaisseur 1/15 moins que celle de la quille dans leur branche joignant le bord et aux bouts joignant les aiguilles les 2/3 de leur épaisseur à bord.
Les aiguilles ou digons d'éperon auront de largeur et d'épaisseur aux bouts joignant l'étrave les 11/12 de l'épaisseur de la quille et à leur bout de haut les 7/12 de leur épaisseur en bas. La frise entre les aiguilles aura pour épaisseur le tiers de celle des aiguilles haut et bas. Sa largeur sera égalle à l'épaisseur du bas des aiguilles.
On observera que les courbes de jottereaux ne couvrent point la couture des préceintes sur qui elles sont appliquées. A cet effet les pièces de tour pour préceintes en cet endroit ont 1/5 de leur largeur en sus et on diminue leur entre-deux de cette augmentation.
La courbe capucine aura d'épaisseur celle des aiguilles, sa largeur vis à vis le collier d'étay sera de tout ce qu'elle pourra porter affin de faire une dent pour contenir le collier d'étay.
Les portes vergues ou lisses de poulaine auront de largeur aux bouts joignant
(300) le bord les 2/3 de l'épaisseur de la quille et à leur bout joignant les aiguilles les 2/3 de leur largeur à bord. Leur épaisseur sera des 2/3 ou des 7/12 de leur largeur à chaque bout.
La gorgère vis à vis la dent du taquet de la ditte gorgère aura d'épaisseur les 4/5 de celle de la quille et vis à vis le bout de haut de l'aiguille inférieur son épaisseur par dehors sera des 5/6 de l'épaisseur de la ditte aiguille en cet endroit.
Les montants de l'éperon auront d'épaisseur sur le droit les 3/7 de l'épaisseur de la quille.

Les étances des entreponts et gaillards auront d'épaisseur les 5/12 de celles de leurs baux.

La tête du gouvernail aura d'épaisseur de babord à tribord un 8ème de plus que l'épaisseur de la quille et sur l'avant et l'arrière un 6ème. Son épaisseur à la tête sera continuée jusqu'au tiers de la longueur de la mêche, les 2 autres tiers submergés n'auront d'épaisseur sur le droit que les ¾ de l'épaisseur de la quille. La largeur de la mêche devant derrière aura toute la largeur qu'elle pourra porter pour diminuer celle du saffran.
Le gouvernail aura de largeur au talon de la quille un pouce par pied de la largeur du vaisseau sans y comprendre le couteau qui sera d'un tiers de l'épaisseur de la mêche. A la hauteur de la ligne de charge sa largeur sera des 2/3 de celle d'en bas, l'extérieur du saffran qui formera toute la largeur du dit gouvernail aura un 8ème de plus d'épaisseur que l'épaisseur de la mêche pour pouvoir creuser les deux costés des saffrans à donner de l'entrée aux essieux.
Le trou de la sauvegarde sera percé à 13 pouces au dessus de la ligne de charge et les boucles à contenir le gouvernail dans ses roses seront placées sur l'étambot un peu au dessus de la ditte ligne de charge. Celles du gouvernail seront au moins un pied au dessus de celle de l'étambot. Il doit y avoir trois liens à la tête du gouvernail, un au dessous sa mortaise, les 2 autres au dessus.
La mortaise pour la barre du gouvernail aura en dedans de sa tête 5 lignes ¾ par pouces de l'épaisseur de la quille et sur sa hauteur 6 lignes 2/3 observant de diminuer sur le dehors de la ditte tête cette mortaise de 3 lignes sur chaque face pour entrée à la barre.
La barre du gouvernail aura dans son plus gros 7 douzièmes de l'épaisseur de la quille et dans son bout où sont ses itagues son épaisseur sera des ¾ de son fort.
On fait sur le saffran extérieur du gouvernail un canal de 3 pouces de profondeur sur 4 pouces de tribord à babord pour donner plus d'impulsion sur le dit gouvernail.
(301)
La roue du gouvernail doit avoir 5 pieds de diamètre dans ses rayons, son tambour a environ 20 pouces de diametre sans comprendre son bourlet qui est d'un pouce par dessus. La longueur de ce tambour doit avoir la longueur convenable pour (que) cinq tours de l'itague du gouvernail puisse se mouvoir de l'avant sur l'arrière.

Au gaillard d'arrière à l'aplomb du bout de la barre du gouvernail on place deux barrotins à 6 pouces l'un de l'autre pour pouvoir y faire le passage d'une manuelle. Ces deux barrotins ont environ 4 pouces d'épaisseur sur le droit et sont appuyés sur la bauquière du gaillard, celuy de l'avant est dégraissé de deux petits pouces par le bas à rien à son lit de haut sur sa face de l'arrière et celuy de l'arrière a la même dégraisse sur sa face avant affin d'évaser le passage de la manuelle. Le barrot de l'arrière du passage du mast d'artimon peut se trouver assez près du bout de la barre pour servir au passage de la manuelle du gouvernail. 

G. Delacroix 1999